INDEX

Une centaine de vieux gréements à Pasaia

Le 18 Mai. 2018

L’Hermione rejoint le petit port basque pour célébrer en majesté son premier festival maritime, avec de très grosses ambitions pour l’avenir. Spectacle assuré…

Rubriques :

À n’en pas douter, tous les amateurs de vieux gréements vont converger jusqu’à lundi, vers Pasaia, ce petit port qui jouxte Saint-Sébastien.


Ce rassemblement s’annonce somptueux : une centaine de bateaux d’un autre âge, dont l’emblématique Hermione, en frégate et en « vedette ».

Oui, l’Hermione ! Enfin, du moins la réplique de ce navire de guerre français en service entre 1779 et 1793, de 66 m de long et 11,24 de large, portant 26 canons de 12 livres et 8 de 5, connue pour avoir conduit, pour sa seconde traversée, le marquis de La Fayette aux Etats-Unis en 17809, lui permettant de rejoindre les insurgés américains.

 


Cette nouvelle Hermione a été reconstruite à l’identique, dans l’ancien arsenal de Rochefort dû à Colbert, avec toutefois quelques modifications portant sur la sécurité. Ainsi les pièces de charpente sont-elles boulonnées et non plus vissées ; ainsi les mâts sont-ils collés et non assemblés par des cercles métalliques.

La principale modification a consisté à doter la frégate de deux propulseurs azimutaux à moteurs électriques, étant donné qu’il est désormais interdit de manœuvrer à la voile dans les ports, en dépit de ce que chante Alain Souchon. De même trouve-t-on des groupes électrogènes, huit congélateurs et frigos, 2 lave-linge, des douches et WC individuels, et tout ce qu’il faut pour la navigation (GPS, sondeur, radar, VHF, etc.). Voilà pour la méga vedette de l’édition 2018.

 


Naturellement, la centaine de bateaux présents, venus tant d’Atlantique que de Méditerranée, n’ont pas autant de lettres de noblesse à faire valoir. Des navires traditionnels, de moindres dimensions, des traînières (dont la Suhigaraixipi, d’Hendaye), des ketchs, des sloops, avec comme point commun le bois, en particulier le chêne, matériau noble par excellence.

Nos amateurs de vieux gréements auront l’occasion de découvrir d’autres centres d’intérêt, puisqu’à terre sont annoncés des projections de films et documentaires, de la musique avec chorale et concert de piano et de violon, un concours de photos et un panorama des métiers de la mer.

Un premier Festival maritime de Pasaia qui a vocation à devenir un grand événement culturel et touristique du Guipuzcoa. Cela semble sur de bons rails ; euh, pardon, cela semble fendre les eaux !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *