INDEX

Juliette Deschamps, saison 2 prometteuse

Le 06 Juin. 2017

La star Isabelle Adjani, le bon François Morel et l’inimitable Pierre Richard entreront sur scène à Pau dès la rentrée. Excusez du peu !

Rubriques :

Même les plus ronchons ne vont pas le rester longtemps, en parcourant la liste des spectacles que propose Théâtre à Pau dès la rentrée prochaine. Des pièces et un répertoire qui font honneur au théâtre, et quelques grands noms de la scène et de l’écran, qui devraient satisfaire bien du monde pour une saison qui s’annonce de toute beauté !


Une programmation qui est tout à l’honneur de Juliette Deschamps, qui a réussi un coup de maître : faire venir dans la capitale béarnaise Isabelle Adjani, éternelle Reine Margot, magnifique Camille Claudel, délicieuse Adèle H. et sensuelle « Elle » de L’Eté meurtrier.

Après son dernier film, RG02 (de Romain Gavras) elle s’installe sur les planches du théâtre Saint-Louis avec deux événements exceptionnels hors abonnement, deux lectures autour de la reine Margot intitulés « Le musée imaginaire d’Isabelle Adjani » (les 2 et 3 septembre).


Autre vedette de l’écran, qui se fait rare et qu’on aimera quoi qu’il fasse, voici Pierre Richard, sur un texte d’Ingrid Astier, intitulé « Petit éloge de la nuit », sur lequel il nous contera ses rêves et ses cauchemars, au Zénith, les 27 et 28 février de l’an prochain.

Auparavant, les 26.000 Couverts s’installeront au théâtre Saint-Louis, pour deux représentations (19 et 20 janvier) de Monsieur de Pourceaugnac, de Molière, l’une de ses deux comédies-ballets. Avec une mise en scène carrément punchy de Gilles Privat.


Et puis, n’allons surtout pas oublier le bon François Morel qui, le 30 septembre et le 1er octobre, jouera sa pièce (à Saint-Louis), « Hyacinthe et Rose ». Une histoire opposant ses grands-parents Hyacinthe le bolcho à Rose la catholique, qui bien que mariés depuis une quarantaine d’années, ne sont d’accord sur rien, hormis l’amour… des fleurs.

D’autres spectacles sont annoncés (pour peu que le site de saison-théâtre-pau.fr fonctionne, ce qui n’était pas le cas quand nous l’avons consulté), en particulier « A bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant », des 26.000 couverts, pour les 25 et 26 novembre, ou « Un songe d’une nuit d’été », avec l’OPPB au Palais Beaumont le 13 décembre.

Une saison qui s’annonce foisonnante et variée, avec des vedettes de chez vedettes ; que peut-on espérer de mieux ?



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *