INDEX

L’Aquitaine au top mondial du bois

Le 17 Sep. 2017

Bordeaux a accueilli une première mondiale, le congrès Woodrise 2017 qui a rassemblé des experts autour de la ville durable et de la transition écologique

Il faut savoir que Bordeaux Euratlantique s’est engagé à construire 25.000 m2 d’immeubles bois par an pendant quinze ans. Et Bordeaux et son agglomération se veulent une métropole porteuse de projets innovants autour du bois. Une bonne nouvelle pour la forêt landaise.


D’où l’engagement de la région Nouvelle-Aquitaine autour de la construction durable. Normal quand on abrite la première surface forestière cultivée d’Europe !

Alors la filière bois s’est rassurée à Bordeaux, entre le pôle universitaire et scientifique qui réunit l’Ensap, Fcba, l’Inra, ou le pôle de compétitivité Xylofutur, au service de l’innovation dans les filières forêt-bois-papier.


Tout ce petit monde a accueilli et encouragé le congrès Woodrise 2017, et pas qu’un peu… Le tout premier congrès mondial qui a planché (ah ah ah) sur les immeubles bois moyenne et grande hauteur au cœur de la ville durable et de la transition écologique. Un encouragement de taille pour la filière bois des Landes, et les fabricants de pin maritime.

Car le congrès Woodrise, ce sont quatre objectifs précis. D’abord, confirmer l’internationalisation de la demande de constructions d’immeubles bois de moyenne et grande hauteur dans une dynamique de territoire bas carbone pour une ville durable.


Deuxième objectif : démontrer l’excellence scientifique et technologique internationale dans le domaine des immeubles bois de moyenne et grande hauteur. En troisième, détecter les opportunités de développement économiques et leurs conditions de mise en œuvre liées à ces nouveaux marchés pour la filière bois. Enfin, valoriser les compétences et les ressources nationales pour une économie circulaire.

Voilà qui n’est pas de la langue de bois. Ils montrent de quel bois ils se chauffent, ou du moins construisent. On va adorer trouver porte de bois…

Un commentaire au sujet de cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *