SINGLE CREATEUR

Anouk Legendre et les bio-façades

Le 03 Juil. 2020

L’architecte d’origine tarbaise s’est illustrée avec de nombreuses réalisations dans le monde entier. En fondant l’agence XU, elle développe la symbiose énergétique au cœur de la cité…

Après des années de règne du béton roi, l’art et la manière de réintroduire le vivant dans les métropoles s’imposent d’urgence.


Mondialement réputés pour leurs œuvres remarquables, comme le Jeongok Prehistory Museum en Corée du Sud, ou, plus près de nous, la Cité du Vin de Bordeaux, Anouk Legendre, et son associé, Nicolas Desmazières, fondateurs en 2000 de l’agence parisienne XTU, travaillent depuis des années à mettre au point des solutions environnementales totalement innovantes.

En développant la recherche dans les biotechnologies appliquées à l’architecture, leur démarche consiste à introduire la biodiversité dans la ville, de façon à améliorer le plus naturellement possible la gestion de l’énergie.


D’une part, en contrebalançant les effets nocifs de l’activité humaine ; d’autre part, en recréant du lien social par le biais de l’agriculture urbaine, qui, à défaut de produire suffisamment pour nourrir les populations, permet de retrouver une connexion entre l’humain et la terre.

À travers leur concept de « bio-façades », l’insertion du vivant se fait grâce à l’utilisation de micro-algues, véritables puits de carbone à la source de la chaîne alimentaire, capteurs solaires plus puissants que le photovoltaïque, et régulateurs thermiques du bâtiment.


En devenant productrice, cette énergie verte, capable d’absorber plus de CO² que les plantes terrestres et au potentiel d’exploitation largement sous-estimé, rend la ville plus agréable à vivre pour les populations.

Au niveau esthétique par exemple, les couleurs changeantes au fil des saisons offrent aux passants un tableau en perpétuelle évolution.

Autre avantage non négligeable : cette biomasse peut ensuite être utilisée dans d’autres domaines, comme l’alimentation, les cosmétiques ou la recherche médicale.


Pas étonnant que l’agence ait été lauréate du concours Réinventer Paris en 2016, pour son projet In Vivo, et en 2017 d’Inventons la Métropole du Grand Paris pour le projet connexe de la gare Villiers, incluant toitures cultivées, serres et jardins partagés.

Alors que la capacité de reconstruction du corail captive nos architectes-chercheurs en quête d’un matériau auto-réparateur, la bio inspiration d’XTU promet de beaux jours à nos cités…

Informations sur le site internet, cliquez ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *