Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

BONNE NOUVELLE – La Grèce confirme l’achat de 18 Rafale

Cette commande de 2,5 milliards d’euros aura un impact important pour Dassault Aviation, pour l’usine de Biarritz et pour les centaines des sous-traitants de la région…
rafale3
Si la crise sanitaire a mis un coup d’arrêt à l’aviation civile, les contrats militaires se poursuivent comme en témoigne cette décision du Parlement grec qui a confirmé la commande annoncée en septembre dernier.

Ce sont les tensions entre la Grèce et la Turquie qui ont amené Athènes à décider de faire l’acquisition de nouveaux avions de combat. En l’occurrence, 18 Rafale à livrer d’ici 2026.

Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, s’est félicité de « la relation exceptionnelle entretenue avec la Grèce depuis près d’un demi-siècle », remerciant les autorités grecques pour « la confiance accordée une nouvelle fois ». Car si Dassault retrouve enfin un client européen, cette commande s’inscrit tout de même dans une assez longue histoire commune : la Grèce lui avait déjà commandé 40 Mirage F1 en 1974, 40 Mirage 2000 en 1985 et 15 Mirage 2000-5 en 2000 (sans compter les remises à niveau d’appareils).

Ce contrat comprend 6 appareils neufs et 12 d’occasion, cédés par l’Armée de l’Air française, qui les remplacera par des avions neufs. Une bonne nouvelle pour l’usine d’assemblage de Mérignac, qui produit en moyenne deux appareils par mois et se voit occupée pour les 5 prochaines années. Jusqu’ici, l’incertitude planait sur la production et les livraisons au-delà de 2024.

En dehors de Mérignac, les sites néo-aquitains de Martignas-sur-Jalle, Biarritz et Biard (près de Poitiers) seront également concernés par cette commande grecque, à l’instar de nombreux sous-traitants. Dassault Aviation en compterait un total d’un demi-millier dans l’Hexagone.

Après l’Égypte, l’Inde et le Qatar, ses principaux débouchés dans l’aviation militaire, Dassault Aviation se recentre donc un peu sur l’Europe, alors que des appels d’offres sont aussi en cours en Suisse et en Finlande. On notera en outre que la Croatie pourrait racheter une douzaine de Rafale à notre armée de l’air, ce qui ouvrirait la voie à de nouvelles commandes françaises.

En Asie, où l’avionneur espère également tirer quelques retombées de son contrat avec l’Inde, des pays comme l’Indonésie, la Malaisie et le Bangladesh seraient intéressés par le Rafale.

Après la livraison des Rafale indiens, l’armée de l’air française doit recevoir 28 appareils entre 2022 et 2024. La flotte française se montera ainsi à 180 appareils, comme prévu dans la loi de programmation militaire.

Dassault Aviation emploie aujourd’hui 12.750 personnes dans le monde, et a livré en un siècle plus de 10.000 avions militaires et civils dans 90 pays.

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

 

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.