INDEX

Anglet en pointe sur la transition énergétique du bâtiment

Le 22 Oct. 2020

En 2020, ça bouge dans la R&D autour de la construction éco-responsable, et en particulier avec l’institut Nobatek/Inef4 et l’école d’ingénieur ISA BTP qui œuvrent de concert…

Rubriques :

Le centre de recherche appliquée et l’école d’ingénieurs de l’UPPA, qui ont lancé il y a 3 ans leur chaire commune, ont notamment sur place le projet de développer leur laboratoire commun dédié à la construction durable, à l’architecture et à la physique urbaine.


On le sait : la Communauté Pays Basque veut faire du quartier des Landes de Juzan, à Anglet, un pôle d’excellence de la construction durable et de la transition énergétique du bâtiment.

Elle s’appuie là sur les acteurs du secteur que sont le centre de recherche appliquée Nobatek/Inef4, l’école d’ingénieurs ISA BTP (Institut Supérieur Aquitain du BTP, établissement de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour), le générateur d’activité Arkinova (pépinière et incubateur), le lycée Cantau et la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment. Toutes ces structures sont regroupées sur un espace de plus de 40 hectares.


Et sur place, on peut dire que les choses bougent beaucoup cette année. On a d’abord appris en juin que Nobatek/Inef4, récemment décrit dans la presse par son DG André Falchi comme un « générateur de solutions pour la transition énergétique de la construction », allait bénéficier de 8 millions d’euros d’aide de l’État pour la période 2020-2023, tout en bénéficiant toujours des soutiens de la Région et de l’agglomération basque.

Cette enveloppe va permettre au centre de « démarrer dès cette année 9 projets de R&D collaborative impliquant ses équipes, ses partenaires industriels, ses associés, ses équipes communes de recherche universitaire, et son fonds de dotation Cercle Promodul/Inef4 ».


Deux beaux projets étudiants…

Par ailleurs, le centre poursuit le développement de son antenne bordelaise du campus de Talence. Depuis l’an dernier court par exemple un projet autour de la « conception bio-inspirée » d’enveloppes du bâtiment, avec le concours des laboratoires I2M et Mecadev. Plus généralement, une équipe commune de recherche avec l’Université de Bordeaux travaille sur différents sujets liés à la performance des bâtiments. On rappelle que Nobatek/Inef4 est l’un des 8 ITE (Instituts pour la Transition Énergétique) reconnus par l’État, et le seul dans son domaine.

Et puis Nobatek/Inef4 continue d’être impliqué dans des projets concrets : le centre a annoncé en septembre qu’il faisait partie des équipes lauréates de deux futures constructions, à savoir le nouveau gymnase de l’ensemble scolaire Largenté (Bayonne) et la maison de santé bas carbone Amikuze (Saint-Palais). Deux projets menés par XB Architectes, associés de la SCIC Nobatek/Inef4. Mais au-delà, le centre opère dans tout l’Hexagone et même à l’échelle européenne, via le programme-cadre pour la recherche et l’innovation Horizon 2020 (dont le centre est un grand animateur avec 17 contrats de subvention).


Deux beaux projets étudiants…

Du côté d’ISA BTP, l’école a accueilli sa 21ème promotion en septembre. L’établissement grandit et compte désormais 300 étudiants, dont une cinquantaine de petits nouveaux, pour l’essentiel entrés en première année. Pour l’école d’ingénieurs, le grand chantier va être celui du futur « Isa Lab », qui va consister en une extension de 4.750 m2 des locaux actuels, soit de quoi loger de nouveaux espaces de formation (amphis, salles de cours et de TP, bureaux…) et de recherche (laboratoires). Les travaux vont bientôt commencer, en vue d’une livraison avant mars 2022.

Ces travaux devraient permettre de soutenir les ambitions de l’UPPA (l’une des 8 universités de taille intermédiaire bénéficiant de la labellisation I-Site) en matière de recherche conjointe avec les entreprises et structures spécialisées… comme Nobatek/Inef4, avec lequel va être développé un laboratoire commun sur la construction durable, dans la lignée de la chaire commune lancée en 2017.


L’établissement dirigé par Christian La Borderie espère profiter de la dynamique actuelle de la recherche liée au bâtiment pour ajouter 3 nouvelles chaires aux 3 qui existent déjà (physique urbaine, stockage de CO2, simulation numérique appliquée à la protection du littoral).

L’une de ces nouvelles chaires sera dédiée aux matériaux de construction, avec le concours de Materr’up, startup de Saint-Geours-de-Maremne spécialisée dans la formulation de bétons bas carbone. Le dirigeant d’ISA BTP a expliqué que les enseignants de ces nouvelles chaires seraient recrutés en début d’année prochaine.


Enfin, alors que les acteurs de la « tech » sont de plus en plus nombreux à s’intéresser au monde du bâtiment, l’établissement travaille aussi sur la construction 4.0 et l’intégration de l’intelligence artificielle sur les chantiers.

Tout un programme, donc, pour les acteurs du pôle d’excellence d’Anglet dédié au bâtiment et à sa transition énergétique. Et on peut d’autant plus saluer ces efforts et initiatives qu’il a pendant tout ce temps fallu s’adapter au climat sanitaire…

Plus d’informations sur les sites internet nobatek.inef4.com et sur isabtp.univ-pau.fr

 

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *