INDEX

La Blanche des sables va bien, merci !

Le 15 Mar. 2019

Cette année, les asperges ont pointé le bout de leur nez en avance dans toute la région. Dans les Landes, au cœur de la zone IGP, cette filière a pris toute sa place…

Entre des récoltes qui se maintiennent à un bon niveau et des conversions au bio qui se poursuivent tranquillement, la fameuse asperge blanche des sables, qui a son IGP (indication géographique protégée) depuis 2005, devrait connaître une longue et belle saison.


Alors qu’il avait pris son temps l’an dernier, le premier des légumes du printemps est arrivé avec deux semaines d’avance en 2019, grâce à une météo particulièrement clémente, marquée par les pluies du mois de janvier et la douceur des températures en février.

Et tandis qu’environ 4.150 tonnes auraient été récoltées en 2018 dans les Landes (en dépit d’un climat moins favorable), le département s’affirme toujours comme le premier producteur d’asperges de France. Et de loin, puisque sa production serait environ deux fois supérieure à celle du Gard ou de la Gironde, qui complètent le podium. Elle représente approximativement le cinquième de la récolte nationale.


Du côté des surfaces exploitées, on se souvient qu’elles avaient été divisées par deux entre 2000 et 2010 (après une longue et sûre progression au fil du XXe siècle), et que cette tendance avait particulièrement touché les Landes (-60% de surfaces). Mais depuis, il semble que ces surfaces cultivées se soient plutôt bien maintenues, voire un peu accrues, et le tout avec de meilleurs rendements, même si les chiffres restent difficiles à interpréter.


De l’IGP au bio…

La zone IGP, qui inclut les Landes et déborde sur les départements voisins, comprendrait autour de 850 hectares cultivés, contre 600 à 650 dans le département proprement dit. Selon un récent bulletin de la DRAAF, 1.375 hectares d’asperge seraient cultivés dans « l’ex-Aquitaine » (qui inclut l’autre zone IGP du Blayais et les productions excentrées), contre 1.066 en 2010. Pour donner un ordre d’idée, 4.483 hectares étaient exploités sur le territoire national en 2014.


C’est dire que l’asperge est une filière importante pour le département des Landes et ses voisins, puisque contribuant largement à la consommation nationale. Les Landes compteraient aujourd’hui autour de 160 producteurs, dont une soixantaine répondant aux critères de l’IGP Asperge des sables des Landes.

Dans le même temps, même si les producteurs landais d’asperges bio seraient encore très peu nombreux, le département aurait enregistré quelques conversions parvenues à leur terme. Une exploitation de Rion-des-Landes serait sur le point d’obtenir sa labellisation AB, ce qui lui permettra d’afficher des prix plus en rapport avec les rendements plus faibles et l’effort plus important que nécessite une production bio (désherbage, protection des plantations, etc.).


Et l’on sait également que les Landes abritent la plus grande aspergeraie bio de France : le fameux domaine d’Uza, créé après la tempête Klaus et propriété d’Alexandre de Lur Saluces, produirait ainsi 90 tonnes par an sur 18 hectares.

Pour 2019, on souhaitera donc une longue et agréable saison à tous les producteurs de la région, c’est-à-dire des températures relativement constantes et une météo sereine…

Une saison qui se terminera fin mai, début juin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *