INDEX

Ça, c’est vache ! Votez pour la Mirandaise !

Le 04 Avr. 2017

Tous sur Twitter pour soutenir cette race 100% Gers, afin qu’elle devienne l’emblème d’un prochain Salon International de l’Agriculture à Paris

Rubriques :

Testons vos connaissances. Qui peut nous parler de la Mirandaise, s’il vous plaît ? Oui, on vous écoute… « Elle s’appelait autrefois la Gasconne aréolée mais ne doit pas être confondue avec la Gasconne, car elle s’en distingue par sa grande taille et sa robe plus claire. Race de travail de grand format, elle est robuste et résistante à la chaleur. »


Ok, ne cherchez pas plus loin, pour en savoir autant sur la Mirandaise, ce lecteur est forcément originaire du Gers. Car c’est sur les territoires des coteaux du Gers, elle apparaît en 1908 mais fut menacée de disparition dans les années 1980. C’est en 19999 que la Mirandaise remplace la Gascone aréolée.

Aujourd’hui, on compte 380 Mirandaises répartis dans 40 élevages des côteaux du sud du Gers. Et le petit reste, réparti entre Hautes-Pyrénées, Lot-et-Garonne et Haute-Garonne. Depuis, les éleveurs bovins du Gers la soutiennent, la chouchoutent, et rêvent pour elle d’une plus haute reconnaissance.


Du coup, ils vont même déposer pour 2019 la candidature de la Mirandaise comme emblème d’un futur salon international de l’agriculture. Vous aussi, vous craquez pour la Mirandaise ? Alors filez sur Twitter, un hashtag (#MIRANDAIE-SIA) vient d’être créé pour soutenir la candidature de la Mirandaise au Salon de l’Agriculture de Paris comme emblème.

Après tout, ça n’est pas plus vache que de voter pour une miss quelconque, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *